L'INDISPENSABLE CONSULTATION, qui fait la différence...

L'INDISPENSABLE CONSULTATION, qui fait la différence...

NE FAITES PAS LE MAUVAIS CHOIX...

Une consultation médicale ne vous engage en rien, mais peut changer votre vie! Il vaut mieux ne rien faire que de se retrouver défiguré avec une vilaine greffe où l'on ne voit plus que cela! Sachez qu'une greffe FUE, DHI ou par robot vous obligera à en refaire 3 à 4 sans obtenir de densité, une bandelette à en refaire 2 à 3 pour obtenir des "cheveux de poupée" avec une grande cicatrice. Une seule MAXIgreffe 3D sur une même zone réalise une vraie chevelure.

 

SOYEZ 
RAISONNABLE...

Vous ne pouvez pas prendre n'importe quel traitement onéreux dans une officine commerciale! Vous ne pouvez pas vous faire opérer n'importe où, et surtout pas en pays exotiques trompeurs, sans avoir consulté le chirurgien capillaire, créateur des nouvelles méthodes MAXIgreffe 3D! Rencontrez-le! Votre budget correspondra toujours à une offre de sa part. Il saura aussi vous dire "NON", s'il ne faut pas vous faire greffer!

 

La CONSULTATION...

C'est la base indispensable avant d'envisager un soin ou une greffe capillaire...

Elle doit se faire par un vrai médecin spécialiste de greffe capillaire, si possible honnête et qui saura dire : non si la greffe ne doit pas être faite !

Non, tout le monde ne peut pas être opéré et l'on peut prévoir : les mauvais résultats, les complications et même parfois une catastrophe annoncée sur certains cuirs chevelus à problèmes empêchant toute greffe ou nécessitant un traitement médical particulier avant et après la greffe, ainsi qu'un suivi particulier...

Seule une vraie consultation médicale prévoira tous ces éléments, comprendra votre demande et vous indiquera ce qui peut être obtenu par greffe dans votre cas...

 

En quoi doit-elle obligatoirement consister :

- Recherche des antécédents chirurgicaux et médicaux,

- Traitements médicaux en cours,

- Voir tous les risques potentiels : pulmonaires, cardio-vasculaires, problèmes de coagulation potentiels, digestifs, articulaires, endocriniens, gynécologiques, contagion, allergies, enquête approfondie dermatologique, recherche des toxiques, etc...

- Puis, faire un interrogatoire précis du capillaire : âge, histoire de la perte de cheveux, circonstances, stabilité, hérédité, soins ou chirurgies pratiqués, etc...

- Enfin, faire un examen approfondi du cheveu : couleur, finesse, forme, implantation, densité (épaisseur), dureté, type de coiffure, sens d'implantation des cheveux...

- analyse cuir chevelu : couleur, épaisseur, dureté, élasticité, cicatrisation, quantité de réserve sur les différentes zones : donneuses, receveuses... et surtout une analyse des risques potentiels d'une pathologique du cuir chevelu qui pourrait empêcher la repousse de la greffe...

- Auquel s'ajoute une analyse du contexte psychologique, professionnel et familial indispensable pour réunir tous les éléments favorables à une bonne repousse...

 

Comme vous pouvez aisément le comprendre :

- Tous ces éléments sont indispensables pour faire le moindre acte médical et encore plus une greffe de cheveux faisant plusieurs centaines (Maxigreffe 3D) ou a fortiori : plusieurs milliers de trous (comme avec la F.U.E.) dans le cuir chevelu...

- Seule la compétence d'un vrai médecin hautement spécialisé ayant des années de greffes peut assumer cette consultation médicale et ce discernement de faire une "belle greffe" ou de ne pas la faire car trop risquée... Mille riens peuvent empêcher une greffe comme : avoir la peau trop fine, ou avoir des croûtes dans les cheveux...

- 3/4 d'heure de consultation par un médecin spécialiste se paie et vous n'aurez pas perdu votre temps car il vous donnera toutes les informations utiles pour prendre ou pas : une vraie décision de vous faire greffer... Rien à voir avec le 1/4h consacré par un rabatteur commercial qui accepte tout le monde d'un seul coup d'œil ou même avec un médecin peu scrupuleux qui vous voit en 10 minutes (pour ne pas vous faire payer de consultation)... peut-être que sa greffe sera du même niveau de compétence... c'est-à-dire : peu concernée... Les patients qui ne veulent rien payer en auront pour leur argent, il feront n'importe quoi et auront un résultat décevant... Dans ce cas : il vaut mieux ne rien faire.